Résultats de recherche
La recherche pour Pollution a retourné 81 résultats
  • Aventure

    Journaux de bord (35)

    Opération : sauvetage des manchots du Cap

    Le départ de Cape Town a été tourmenté, mais depuis quelques jours, quelle douceur! Ce matin au réveil, je me suis demandé si le Sedna IV voguait encore tellement la mer était calme.

    Vie de fou

    L’ancre est jetée dans la baie de Gaspé. Aujourd’hui, c’est un jour de repos avant de poursuivre notre remontée du fleuve Saint-Laurent. Malgré un fort vent du large, la journée est magnifique, chaude et ensoleillée.

    Les larmes de Saint-Laurent

    Le Sedna IV navigue doucement sur une mer d’encre. Il s’agit de la première nuit sans brume depuis notre départ d’Halifax, et la voûte étoilée qui s’offre à nous a bien valu l’attente. La demi-lune brille d’une lumière dorée tel un bijou déposé sur un velours.

    Des effluves qui en disent long

    Les odeurs ont toujours été une manière privilégiée pour moi de m’imprégner de ce qui m’entoure. Je ne peux pas commencer un livre sans le porter d’abord à mes narines. Je ne peux pas, non plus, m’empêcher d’enfouir mon nez dans les vêtements que je décroche de la corde à linge.

    De retour dans la mer de plastique

    L’heure d’arrivée estimée à Halifax par le GPS varie constamment, mais la date où nous pourrons fouler à nouveau le sol – qui plus est, le sol canadien – semble se stabiliser : le 26 juillet. La fin de cette longue traversée approche alors que nous voguons dans la mer des Sargasses.

    Blogue (6)

    Cri du coeur

    Le cri du coeur d’une enseignante de Sept-Iles! Nous aimons vous lire et partager vos opinions sur nos différentes plateformes. Faites circuler, pour que les voix de nos régions s’élèvent et fasse écho sur les grands enjeux environnementaux qui nous concernent tous.

    Anticosti – pas de fumée sans feu

    Aujourd’hui, le Québec a choisi de s’enfoncer, tête première,
    Dans les sables d’Anticosti…

    Le raccourci intellectuel et la mathématique déficiente

    Le Québec se meurt de trouver du pétrole, de le faire circuler sur son territoire, de l’envoyer par bateau et de se graisser la patte au passage. On ne fait aucune exception sur la provenance et l’origine de l’or noir, sur ses méthodes d’extraction, sur le prix réel à payer pour s’enduire du produit responsable de la plus grande crise mondiale de l’ère moderne : les changements climatiques.

    Maître chez nous?

    Il n’y a pas que du beau en terres arctiques. Nous avons remonté un fjord magnifique qui mène au paradis des narvals. Une équipe de biologistes est installée au sommet d’une montagne pour compter le nombre de narvals qui empruntent ce carrefour de fjords d’une beauté à couper le souffle.

    Anticosti – la chasse au pétrole extrême

    Le film de Dominic Champagne, « Anticosti – la chasse au pétrole extrême », est une œuvre importante, à voir et à promouvoir.

    En vedette (1)

    La grande marche pour le fleuve

    La classe de Sylvie Deraîche de l’école Alternative l’Atelier participe activement à la mission 1000 jours pour la planète. Ils ont même organisé une grande marche pour le fleuve. Notre équipe y était!

    Vidéos (0)

    Aucun résultat pour ce type de contenu

    Photos

    Cliquez ici pour faire une recherche dans la galerie de photos.
  • Biodiversité

    Fiches espèces (6)

    Lamantin

    Nom commun : lamantin des Caraïbes, vache de mer
    Nom scientifique : Trichechus lamatus
    Taille : 3,5 mètres en moyenne
    Poids : 400-540 kg ou 800-1 200 lb
    Population : moins de 10 000 individus
    Distribution : le long des côtes de la Floride, des Antilles et du versant est de l’Amérique centrale
    Enjeu : espèce protégée, le lamantin demeure vulnérable aux perturbations de son habitat
    Statut Liste rouge UICN : vulnérable

    Albatros de Laysan

    Nom commun : Albatros de Laysan
    Nom scientifique : Phoebastria immutabilis__
    Taille : 81 cm de longueur, envergure des ailes de 2 m
    Poids : 3 kg (6,5 lb) chez les mâles et 2,5 kg (5,5 lb) chez les femelles
    Population : 1,2 million
    Distribution : vit partout dans le Pacifique Nord, mais niche principalement dans les îles hawaïennes où l’on trouve, en tout, 16 sites de nidification.
    Enjeu : pollution par le plomb et le plastique, espèces invasives
    Statut Liste rouge UICN : quasi menacée

    Tortue Luth

    Nom commun: tortue luth
    Nom scientifique: Dermochelys coriacea
    Taille: 1,40 à 1,60 m
    Poids: 300 à 900 kg (660 à 2000 lb)
    Population: estimée à environ 25 000
    Distribution: mondiale, des océans tropicaux aux mers subpolaires. Sites de ponte sur les plages tropicales.
    Enjeu: surexploitation des œufs, perturbation des sites de ponte, équipement de pêche, pollution de plastique, surpêche
    Statut Liste Rouge UICN: en danger critique d’extinction

    Albatros à pieds noirs

    Nom commun : albatros à pieds noirs
    Nom scientifique : Phoebastria nigripes
    Taille : 68 à 74 cm de longueur, envergure des ailes de 190 à 220 cm
    Poids : 3,4 kg (7,4 lb) pour les mâles et 3 kg (6,6 lb) pour les femelles
    Population : environ 130 000
    Distribution : niche principalement dans les atolls de Midway et de Laysan et sur le banc de sable de la Frégate française, dans les îles hawaïennes du Nord-Ouest, et dans l’archipel d’Ogasawara
    Enjeux : pollution, espèces envahissantes, ingestion de plastique
    Statut Liste rouge UICN : en danger

    Abeille

    Nom commun : abeille
    Nom scientifique : superfamille des Apoïdes
    Taille : moyennes de 12 mm (les ouvrières), 15 mm (les mâles ou « faux bourdons ») et 18 mm (la reine)
    Poids : N/A
    Population : N/A
    Distribution : Global (sauf les régions polaires)
    Enjeux : syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, pollution
    Statut Liste Rouge UICN : N/A

    Enjeux (1)

    Espèces menacées (11)

    Petite spatule

    Nom commun : Petite spatule
    Nom scientifique : Platalea minor
    Taille : De 60 à 78 cm
    Poids : De 1,3 à 1,8 kg (de 3 à 4 lb)
    Population : Environ 2 700 individus
    Distribution : Est de l’Asie, dont la Russie, les Corées, le Japon, la Chine, Taïwan, les Philippines et le Vietnam
    Enjeux : Destruction des habitats, pollution
    Statut Liste rouge UICN : En danger

    Loutre marine

    Noms communs : Loutre marine, chungungo, chat de mer (ne pas confondre avec la loutre de mer)
    Nom scientifique : Lontra felina
    Taille : De 85 à 115 cm de longueur, avec une queue de 30 à 35 cm
    Poids : De 3 à 5,8 kg (de 6,6 à 13 lb)
    Population : Moins de 1 000 individus
    Distribution : Le long de la côte Ouest de l’Amérique du Sud, du Pérou à la Terre de Feu
    Enjeux : Destruction de l’habitat, pollution, surexploitation (chasse excessive, braconnage)
    Statut Liste rouge UICN : En danger

    Ours polaire

    Noms communs : Ours polaire, ours blanc
    Nom scientifique : Ursus maritimus
    Taille : 2,5 m pour les mâles et jusqu’à 2 m pour les femelles
    Poids : 300 à 800 kg (660 à 1760 lb) pour les mâles, 150 à 300 kg (330 à 660 lb) pour les femelles
    Population : entre 20 000 et 25 000 individus
    Distribution : Dans tout le cercle arctique et plus au Sud, là où s’étend la banquise
    Enjeu : changements climatiques, surexploitation, pollution
    Statut Liste Rouge UICN : Vulnérable
    Considéré Vulnérable au Québec.

    Béluga

    Noms communs : Béluga, baleine blanche, dauphin blanc, canari des mers
    Nom scientifique : Delphinapterus leucas
    Taille : 4,3 m pour les mâles, 3,2 m pour les femelles
    Poids : 800 à 1500 kg (1,7 à 3,3 lb) pour les mâles, 540 à 740 kb (1,2 à 1,6 lb) pour les femelles
    Population : environ 150 000 individus
    Distribution : dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, dans les mers arctiques et sub-arctiques
    Enjeux : pollution, surexploitation, perturbations de l’habitat par les activités industrielles, changements climatiques
    Statut Liste Rouge UICN : Quasi menacée
    Considéré Menacé au Québec.

    Orque

    Noms communs : Orque, épaulard
    Nom scientifique : Orcinus orca
    Taille : Jusqu’à 9,7 mètres pour les mâles et 6 mètres pour les femelles
    Poids : 7200 kg pour les mâles (15 800 lb)
    Population : Inconnue
    Distribution : Dans tous les océans, eaux froides et chaudes confondues
    Enjeux : Pollution
    Statut Liste Rouge UICN : Non évalué
    Considéré comme Menacé au Canada.

    Panorama (1)

    Nébuleuse d'Orion

    La nébuleuse d’Orion est, parmi les nombreuses nébuleuses pouponnières d’étoiles identifiées à ce jour, la plus proche de nous. Elle repose à environ 1 345 années-lumière du Soleil. On la devine à l’oeil nu au centre de la constellation d’Orion, par une noire et froide nuit d’hiver, dans les lieux épargnés par la pollution lumineuse des villes.

  • Éducation

    Banque d'activités (0)

    Aucun résultat pour ce type de contenu

    Classes participantes (3)

    Projets Mission dans ton école (11)

    À bas la pollution !

    Nous avons remarqué que notre cour d’école est remplie de déchets. Nous voulons que notre milieu de jeu soit propre et que nos déchets ne nuisent pas aux animaux et aux poissons. Nous voulons former une brigade anti-déchets à notre école.

    sensibilisation

    Nous avons un camp spécialisé en écologie et sciences de la nature. Nous sensibilisons les jeunes à différents sujets lors de leur séjour :

    Espèces menacées, pollution, changements climatiques, pertes d’habitats, recyclage, etc.

    Nettoyage des berges du Lac Saint-Louis

    En compagnie du GRAME (groupe de recherche appliquée en macroécologie), nous ferons une collecte des déchets présents en bordure du Lac Saint-Louis.

    Je sensibilise mon entourage. Je travaille pour les oiseaux, les canards les ours et les baleines.

    Nous ferons un beau ménage dans la cour de l’école et dans le bois près de l’école. Nous construirons des cabanes d’oiseaux. Nous fabriquerons des affiches pour sensibiliser les gens de notre entourage à la biodiversité, soit: comment nourrir les canards, la dé-pollution et les enjeux, présenter les animaux en voie d’extinction comme les ours polaires, animal que l’on a adopté. Distribution de bulbes de tulipes au printemps. Affiche su la récupération pour apprendre à bien récupérer mais aussi pour l’enseigner aux autres. Exposition de sculptures de baleines avec informations sur leur problèmes…

    L'interdépendance de l'homme sur l'écosystème marin d'un fleuve

    Nous travaillons présentement le thème de l’écosystème marin du Fleuve St-Laurent. Nous avons une idée maitresse de départ: “L’interdépendance de l’homme sur l’écosystème marin d’un fleuve”

    Projets Adoptez une espèce menacée (6)

    Sauvons Frisson notre ours polaire.

    Je nettoie et je sensibilise la population sur la pollution. Recherches et publication du projet dans le journal du quartier.

    Sauvons un béluga!

    Sauvons le béluga

    Il est important pour nous que votre expédition planétaire nous fasse prendre conscience de la nécessité d’agir localement, près de nous. Lors de discussions, nous avons conclu que l’espèce menacée devait l’être à cause de la pollution et vivre dans le fleuve Saint-Laurent pour que notre implication puisse être en lien avec notre milieu. Montréal est une ville polluée et entourée par le fleuve Saint-Laurent, notre choix doit donc être conséquent. En adoptant le béluga, nous nous engageons dans des actions concrètes pour remplir nos défis et ainsi atteindre l’objectif demandé.

    Helping the Caribous!

    We took the class outside to clean the yard and parts of the forest around us. Pollution touches all living things directly or indirectly and we thought starting by cleaning the area would help! (2)

    We created presentations in the goal of sensitizing the rest of the population to take better care of the environment and to take action to preserve it. (1)

    Lastly, we researched ways we could help reduce the human impact on climate change. We evaluated how “green” our school is and tried to implement new ways to improve it. (1)

    Des bélugas à protéger

    La situation des bélugas du Saint-Laurent nous préoccupe beaucoup. Nous avons appris que plusieurs facteurs pouvaient menacer leur population, comme la pollution, la navigation ou encore des enjeux environnementaux. Nous avons décidé de partager nos inquiétudes avec tous les élèves de l’école.

    L'habitat marin

    En choisissant l’Orque, nous avons vu que c’était le plus grand prédateur. Étant à la fin de la chaîne alimentaire, il absorbe tous les polluants contenus dans les autres poissons et mammifères marins qu’il mange. Donc, l’Orque est très affecté par la pollution présente dans son habitat. Aussi, l’Orque est perturbé par les nombreux bateaux qui circulent dans son habitat. Pour toutes ces raisons, nous prendrons conscience de l’habitat marin en achetant un aquarium et ses habitants du monde animal et végétal.