20 août 2014
La licorne des glaces
Arctique

Sous un soleil couchant sans fin, le Sedna IV quitte Pond Inlet. Ce n’est pas un adieu, mais un au revoir, car le voilier sera de retour sous peu. L’heure est à l’exploration des fjords et des anses de l’île de Baffin, portant tous des noms inspirés de la langue française, anglaise et inuktitute et des falaises à couper le souffle parmi lesquels les noms des explorateurs Joseph-Elzéar Bernier et John Franklin font échos au passé.

Rechercher :
Filtrer par :
  • 18 août 2014 Arctique
    Prédateur qui n’a pas froid aux yeux
    En nous approchant de l’Arctique, les vigies qui servent à détecter la présence des icebergs sur notre route gagnent une deuxième fonction : la recherche d’animaux marins. Comme les eaux polaires possèdent un répertoire fabuleux d’espèces, chaque membre de l’équipage trépigne à l’idée...
  • 13 août 2014 Transit de Cap-aux-Meules à Pond Inlet
    La vie immergée d’un iceberg
    La mer du Labrador s’acharne sur la coque du Sedna IV. Il est secoué, ébranlé, mais il tient bien, notre fidèle voilier. Lourd et robuste, il roule avec la houle et maintient son équilibre. Ses voiles aident à le stabiliser.
  • 11 août 2014 Transit de Cap-aux-Meules à Pond Inlet
    Une saveur piquante
    «Est-ce que ça se mange?» dit le garçon en regardant l’animal que je tiens dans ma main. Il s’agit d’un oursin vert, prolifique animal arrondi à piquants vivant dans les mers du nord.
  • 7 août 2014 Transit de Cap-aux-Meules à Pond Inlet
    Les larmes de Saint-Laurent
    Le Sedna IV navigue doucement sur une mer d’encre. Il s’agit de la première nuit sans brume depuis notre départ d’Halifax, et la voûte étoilée qui s’offre à nous a bien valu l’attente. La demi-lune brille d’une lumière dorée tel un bijou déposé sur un velours.
  • 4 août 2014 Transit de Cap-aux-Meules à Pond Inlet
    Escales et globicéphales
    Même les gens les plus nomades doivent revenir à la maison un jour, si ce n’est que pour embrasser leur mère. Il en va de même pour le Sedna IV qui retourne à son port d’attache après plusieurs années d’aventures.
  • 30 juillet 2014 Halifax
    Une fin et un début sur les quais d’Halifax
    Une magnifique goélette trois-mâts se dresse dans le port, éclairée par la lumière d’un soleil couchant, calme et serein. Je ressens une émotion difficile à décrire. Je suis émue, et j’en perds mes mots, vif contraste avec l’énergie fébrile qui me carbure depuis plusieurs semaines.
  • 23 juillet 2014 Transit de la Namibie au Cap Vert
    Courage à terre
    La terre n’est pas encore en vue, mais déjà je perçois ses arômes enveloppants : sol humide, fines herbes, résine de conifère, tomates et fraises gorgées de soleil… Me voici arrivée au terme de mes récits au contenu scientifique et à saveur poétique.
  • 21 juillet 2014 Transit de la Namibie au Cap Vert
    De retour dans la mer de plastique
    L’heure d’arrivée estimée à Halifax par le GPS varie constamment, mais la date où nous pourrons fouler à nouveau le sol – qui plus est, le sol canadien – semble se stabiliser : le 26 juillet. La fin de cette longue traversée approche alors que nous voguons dans la mer des Sargasses.
  • 16 juillet 2014 Transit de la Namibie au Cap Vert
    L’étoile qui guide les matelots
    En mer, le paysage se métamorphose au rythme de Gaïa et sa danse cosmique. Elle déploie sa jupe céleste aux teintes infiniment renouvelées : azur, indigo, ocre, pêche, rubis, ardoise, encre, poussière d’ivoire… Chaque bourrasque, chaque vague parcourent un long périple pour caresser les voiles...